Histoire du village de Monestiés - Tarn

Monestiés
ou 1000 ans d'histoire...


Au cœur d’une nature sauvage et préservée,
le charme d’un patrimoine bâti et la sérénité d’un écrin de verdure

Et si l’on vous présentait Monestiés...

En bordure de rivière, le village de Monestiés, classé parmi les plus beaux de France, offre une étape paisible.

Lovée autour de l’église St Pierre, la cité conserve de nombreux témoignages de son passé glorieux : vestiges des fortifications médiévales, maisons à colombages et encorbellements, place à couverts, pont du XIIe siècle emprunté par les pèlerins de St Jacques de Compostelle…

Entre nature et pierres, le visiteur sera surpris de découvrir au détour de ruelles pittoresques, des trésors culturels présentés dans des lieux uniques : la chapelle St Jacques et son ensemble statuaire du XVe siècle, une maison seigneuriale accueillant le musée Bajen-Vega, un moulin réhabilité en vaste salle d’exposition. C’est dans cette parfaite harmonie que bon nombre d’artistes posent chaque été leurs valises !

1000 ans d'histoire...

La première mention du village dans les textes remonte à 936. Ce nom viendrait de « monasterio » qui signifie « monastère » et évoquerait l’appartenance monastique du village ou l’existence d ‘un petit monastère à proximité.

Après la Croisade contre les Albigeois, en 1229, le village passe aux mains des évêques d’Albi qui en confient la protection à des co-seigneurs. A cette époque, dans le Sud de la France se créent les bastides caractérisées par un plan quadrangulaire aux rues perpendiculaires, articulées autour de la place du marché. Monestiés est différent puisqu’il se développe de façon concentrique autour de l’église.

Au XIIIe siècle on construit hors les murs un petit hôpital pour accueillir les pèlerins en route pour St Jacques de Compostelle empruntant cette voie secondaire. En 1550 la construction d’une nouvelle église gothique sur les bases de l’ancien édifice roman, laisse supposer le développement du village. Plus tard, l’essor économique du XVIIIe siècle entraîne le développement du village.

On compte 23 commerçants et 13 foires par an. Le village commence à s’ouvrir et à se développer vers l’extérieur : premiers percements des remparts pour accéder au foirail et comblement des douves pour l’aménagement des lices.

Pourtant le XIXe siècle voit le déclin économique de Monestiés lié entre autres au développement des mines de Carmaux.

Guide touristique du Ségala Tarnais

Vous avez visité Monestiés ?
Nous vous remercions de nous donner votre avis en remplissant le formulaire de satisfaction

LAISSEZ VOTRE AVIS ICI

Je suis espanté* à Monestiés !

*espanté = étonné